Alabama Monroe: The Broken Circle Breakdown

J'ai vu Alabama Monroe la semaine dernière , c'est un film dont la musique est omniprésente que j'ai choisi pour ouvrir l...


J'ai vu Alabama Monroe la semaine dernière , c'est un film dont la musique est omniprésente que j'ai choisi pour ouvrir le bal des billets "cinéma"...

Alabama Monroe: The Broken Circle Unbreakdown est un drame flamand du réalisateur Felix Van Groeningen (La Merditude des Choses) avec Johan Heldenbergh et Veerle Baetens... Des noms à mon goût bien trop imprononçables mais qu'il faudrait retenir, vu leur justesse.



C'est l'histoire de Didier et Elise, l'un joue du banjo dans un groupe de bluegrass rêvant à l'Amérique et aux cow-boys, l'autre tient un salon de tatouage et intègre le groupe en tant que chanteuse. Lors de leur rencontre si leur attirance et leur amour est très vite devenu une évidence, il n'en est rien de la conception de leur petite fille Maybelle qui fera la surprise de ses parents avant d'en faire leur bonheur. C'est l'arrivée de la fillette qui déclenchera leur engagement et renforcera leur union, jusqu'au jour où Maybelle est malade, un cancer. C'est alors que nous allons suivre cette famille dans cette lutte acharnée.


Le film est construit avec beaucoup de flash-back, rappelant alors les grands moments de leur existence, quand Elise chantait en duo avec Didier et qu'ils ne faisaient plus qu'un sur scène ou encore la naissance de Maybelle...

Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce film c'est la différence entre les deux protagonistes sur leurs idéologies. C'est le second thème abordé dans le film mais de façon plus subtile que je résumerai par la conversation entre Maybelle et son père lorsqu'elle retrouve un oiseau mort ayant percuté la terranda (un mélange de terrasse et véranda), refusant de l'abandonner et demandant alors à connaître l'avenir cet oiseau. En voilà une question: Où va l'oiseau quand il est mort ? Une question à laquelle Didier et Elise ne partagent pas la réponse, donnant ainsi au spectateur à choisir son camp...

Bande Annonce, VOSTFR

C'est film tragique où l'amour ne triomphe pas de tout, où les blessures sont difficiles à panser et les cœurs déchirés. Un film que ne nous laissera pas indemne.

La Bande Originale est un vrai régal de bluegrass où sont repris de grands morceaux country comme, pour n'en citer qu'un, Johnny Cash ("Wayfaring Stranger", avant d'être repris par Ed Sheraan). 
A se procurer de toute urgence.

The Boy Who Wouldn't Hoe Corn

If I Needed You


You Might Also Like

1 Commentaires

  1. Pas pu le voir, mais je suis sûr que ça me plairait

    RépondreSupprimer

Flickr Images